LE VIN NE CONNAIT PAS LA CRISE

Les infos et les brèves qui ne trouvent pas leurs places ailleurs

Modérateur: cepages64

Messagepar cepages64 » 13 Décembre 2008, 08:56

Vu hier soir au journal de 2O heures

Reportage sur une vente exceptionnelle de tres grands crus !

Parmi les lots mis aux enchères à Paris, un coffret de trois bouteilles de château d'Yquem.

Les trois siècles d'Yquem (1800, 1900, 2000) dans un même coffret constituent le lot "le plus extraordinaire et le plus étonnant que j'ai jamais eu dans toute ma carrière", le millésime 1800 étant devenu "introuvable", s'émerveille un expert avant la vente qui doit se dérouler le 13 décembre prochain.

-1500 lots doivent être dispersés à l'hôtel Bristol de Paris et la veille à La Varenne-Saint-Hilaire dans le Val-de-Marne.

Ils sont estimés à près d'1,5 million d'euros dont 65 000€ pour la trilogie d'Yquem.
- Une bouteille d'Yquem 1811, estimée à 35 000 euros, est également proposée à la vente.

"Cette année, explique l'expert qui organise deux fois par an des ventes de prestige, c'est exceptionnel, ne serait-ce que par ce fameux coffret de château d'Yquem et cette bouteille d'Yquem de 1811".
- La vente comprend aussi une caisse de six bouteilles de Pétrus 1982 estimée à 15 000 euros, des château Margaux 1982 et 1983 et de grands crus de Bourgogne.

Le propriétaire de la trilogie d'Yquem est un collectionneur français possédant "une collection invraisemblable de Château d'Yquem", précise l'expert, M. Maratier.

"L'âge venant, il s'est décidé à tenter une première expérience" de vente aux enchères. Sa collection comprend des flacons du XVIIIème siècle à nos jours, dont plusieurs bouteilles d'Yquem 1900 et d'autres flacons rares du début XIXème.

La bouteille de château d'Yquem 1800 a été "reconditionnée, c'est-à-dire rebouchée au château. Le verre est d'origine, il n'y a évidemment plus d'étiquette mais le bouchon est parfaitement étampé du millésime et du château" ajoute-t-il.

source AFP
Le vin c'est plein de fer, j'aime pas les épinards, donc je bois du vin
cepages64
Site Admin
 
Messages: 873
Inscription: 10 Février 2007, 16:30
Localisation: Biarritz

Messagepar cepages64 » 16 Décembre 2008, 19:38

La vente d'une bouteille de château d'Yquem 1811, considérée comme unique, adjugée aux enchères, samedi à Paris, à 41.500 euros à un collectionneur français, a finalement été annulée, selon l'expert Claude Maratier.


"La vente a été annulée, de même que celle d'un coffret exceptionnel de trois Château d'Yquem 18OO, 1900 et 2000 qui avait été adjugé à 62.500 euros", a-t-il précisé à l'AFP dimanche.

"On s'est aperçu que l'acheteur était le propriétaire-vendeur qui souhaitait récupérer ses précieux crus de bordeaux", a dit Martine Pain porte-parole de l'expert de cette vente.

En effet, "à peine, l'adjudication faite des deux lots, l'acheteur qui s'est révélé être un émissaire du vendeur propriétaire initial s'est rétracté", a-t-elle relaté.

"La vente, organisée par la maison de ventes Lombrail-Teucquam, du château d'Yquem 1811 et de la trilogie 1800, 1900 et 2000, est donc de ce fait annulée", a-t-elle souligné.


A noter, ces bouteilles étaient vendues sous réserve d'une authentification par le centre d'étude nucléaire de Bordeaux-Gradignan, comme c'est l'usage, afin de garantir l'authenticité des bouteilles à l'acheteur", a expliqué à l'AFP l'expert M. Maratier.

"Les bouteilles ayant été livrées tardivement, l'expertise, vu ses délais nécessitant plus d'un mois, n'a pas pu être produite le jour de la vente", a-t-il précisé.

"Mécontent", l'expert M. Maratier "se demande si le vendeur a eu un subit doute quant aux résultats qu'aurait apporté cette

source AFP
Le vin c'est plein de fer, j'aime pas les épinards, donc je bois du vin
cepages64
Site Admin
 
Messages: 873
Inscription: 10 Février 2007, 16:30
Localisation: Biarritz


Retourner vers Le comptoir

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron